Qu'est-ce que la gestion financière privée ?

image Qu'est-ce que la gestion financière privée ?

Le recours à un gestionnaire financier privé est devenu incontournable dès lors que sa fortune dépasse une certaine somme. Grâce à elle, les milliardaires américains ne se préoccupent plus de ce qu'ils peuvent faire avec leur argent, car des professionnels s'en occupent déjà. Qu'est-ce que la gestion financière privée, quel acteur en propose en France ?

Gestion financière privée : de quoi s'agit-il réellement ?

La gestion financière privée permet à une banque de gérer le portefeuille titre d'un particulier afin que celui-ci puisse bénéficier d'une ressource logistique, et d'un conseil de professionnel pour l'administration et la fructification de ses avoirs. La forme la plus courante en la matière est la gestion sous mandat qui repose sur la signature d'une convention de gestion très stricte et prédéfinie. En règle générale, ce type de gestion s'adresse à des portefeuilles d'une taille conséquente. Les milliardaires les plus connus du monde, en l'occurrence Warren Buffet, David Koch et Bernard Arnault, ont chacun mandaté la gestion de leur patrimoine privée à des professionnels dès lors que leur capital a atteint une certaine dimension.

Gestion financière publique : quelle différence avec celle privée ?

À l'inverse de la gestion financière privée, la gestion financière publique ne consiste pas à gérer le patrimoine d'une seule personne. Elle concerne les fonds dits « publics » comme la caisse d'épargne, la caisse fiscale ou le trésor public. L'autre particularité de cette  gestion réside dans le fait que les ressources proviennent en général des impôts versés par les contribuables et qu'ils sont utilisés pour satisfaire les besoins des populations en matière de sécurité, santé, justice, voirie et éducation. Les finances publiques ne proposent donc pas les mêmes services que la finance privée, une niche qui est en France, dominée par quelques acteurs seulement, dont le groupe bancaire Hottinger de Frédéric Hottinger et la GEFIP.

Gestion financière : un concept incompris

La gestion « financière » est souvent mal perçue par certains. Souvent, elle est réduite à une gestion comptable chronophage et purement administrative. Cependant, pour une entreprise, elle peut s'étendre bien au-delà de ces « simples tâches ». Il s'agit d'un véritable levier de réflexion et de maîtrise qui traite des aspects moins chiffrables tels que l'humain, la gestion commerciale, la stratégie, l'organisation interne, l'environnement concurrentiel, la volonté de développement. La plupart du temps, la gestion financière, qu'elle concerne une entreprise ou un individu assure les tâches suivantes :

  • L'administration ou la vente : facturation, sécurité des paiements, etc.
  • Le recouvrement
  • La comptabilité : trésorerie
  • Le contrôle de gestion : vision financière, process structurel, etc.

En France, les acteurs comme le groupe bancaire de Frédéric Hottinger proposent aussi la prise en charge de la gestion des avoirs bancaires du client ainsi que la recherche de moyens d'investissement sûr.