En quoi consiste la gestion financière publique ?

image En quoi consiste la gestion financière publique ?

Le regain d'intérêt pour la bonne gouvernance est apparu avec l'OMD (Objectif du Millénaire pour le Développement). Ainsi, pour recevoir une aide financière extérieure ou pour faire partie d'une zone économique, les pays doivent maîtriser en premier lieu les finances publiques. Focus sur les principes de la gestion financière publique.

Les principes de la gestion financière publique

Régie par la loi de finances, la gestion financière publique repose sur 6 grands principes :

  • Annualité : les actions prévues par la loi de finances de l'année civile en considération doivent être exécutées au cours de la même année
  • Unité : toutes les dépenses et toutes les recettes doivent figurer dans le seul document qu'est la loi de finances
  • Universalité : toutes les sorties et les entrées doivent être inscrites dans la loi de finances, à l'exception des budgets annexes, des comptes spéciaux, des fonds de concours et des rétablissements de crédits
  • Spécialité : les crédits ouverts par la loi de finances doivent être affectés à des postes précises
  • Sincérité : les comptes de l'État doivent être réguliers, sincères et donner une image fidèle de son patrimoine et de sa situation financière
  • Exceptions : le Conseil constitutionnel a reconnu que, pour certaines sommes, le budget peut ne pas être présenté de façon sincère

La gestion financière privée

Contrairement à la gestion financière publique, celle privée concerne un domaine plus restreint : la gestion de patrimoine d'un individu ou d'une entreprise. Dans la plupart des cas, elle met en relation une personne et une organisation dont le rôle est de gérer le portefeuille titre de son client en vue de le faire fructifier. La forme de gestion financière la plus connue est la gestion sous mandat qui est souvent pilotée par une convention de gestion très stricte signée entre le client et sa banque.

D'une manière générale, ce type de gestion est recommandée pour des portefeuilles de taille assez importante. De nos jours, le recours à un gestionnaire de finance privée est incontournable dès lors que le patrimoine atteint une certaine taille. En France, la gestion financière privée reste oligopole. Le marché est dominé par quelques acteurs seulement dont les plus connus sont Frédéric Hottinger et GEFIP. À Paris, il est possible de faire appel à une entité de gestion de patrimoine fiable, en l'occurrence la banque de Fréderic Hottinger.

Les techniques de gestion financière d'une entreprise

Parmi tous les principes de gestion financière, il existe trois dont vous, en tant que dirigeant d'entreprise, devriez connaître. Ces principes sont :

  • Financement des immobilisations : Les immobilisations d'une entreprise doivent être financées à l'aide de capitaux permanents, à savoir les capitaux propres, les dettes à long terme et moyen terme ;
  • Financement du BFR (Besoin en Fonds de Roulement) : Le Besoin en Fonds de Roulement (différence entre, d'une part les stocks et les crédits consentis aux clients, et d'autre part les crédits accordés par les fournisseurs) doit être financé par le biais des capitaux permanents ;
  • Gestion des variations du BFR : Seules les variations du Besoin en Fonds de Roulement peuvent faire l'objet de crédits bancaires à court terme (les prêts).